Dominique Le Mèner 

 


Question N° 52834 au

 

 

Ministère des Affaires sociales

 

 

Question soumise le 25 mars 2014

 Dominique Le Mèner attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la prise en charge en charge de la fibromyalgie. Cette maladie, dont les causes restent, à ce jour, inconnues du monde médical, se traduit par la présence de douleurs dans les tissus fibreux du corps tels que les muscles, les tendons et les ligaments ainsi que par un grand état d'épuisement. La complexité de cette pathologie provient notamment du fait qu'elle n'est pas uniforme selon les patients. À cela s'ajoutent de nombreuses difficultés dans le diagnostic de cette pathologie, dues à l'absence de tests biologiques spécifiques et relève donc d'une exclusive appréciation médicale. Cette complexité a ainsi pour corollaire une prise en charge de la maladie qui varie selon les différentes parties du territoire national. Pourtant le caractère sérieux de la fibromyalgie est reconnu jusqu'au niveau européen puisque la commissaire européenne à la santé déclarait, le 1er octobre 2009, « qu'il est un fait établi et admis que les symptômes de fibromyalgie et de syndrome de fatigue chronique sont des désordres véritables, graves et frappants d'incapacité des malades. Il n'y a aucune raison de refuser un traitement, dans n'importe quel État membre, sur la base de la « non-existence de la maladie », comme par le passé ». Les différences de modalités de prise en charge de la fibromyalgie sur le territoire constituent ainsi une rupture d'égalité dans le traitement contre la maladie. Il lui demande donc quelle réponse le Gouvernement entend réserver à ces observations et aux attentes légitimes des malades.

Réponse

Cette question n'a pas encore de réponse.

 

 

-------------------

http://www.nosdeputes.fr/