Soulager la douleur

 

 

Des patients avec l'hypnose

 

 

Centre hospitalier de Lourdes

L'hypnose est utilisée pour soulager les patients, qui ont très mal. / Photo S.C.

L'hypnose est utilisée pour soulager les patients, qui ont très mal

L'urgentiste, algologue et co-président du CLUD, le Dr Gov, nous présente la prise en charge de la douleur au sein du groupe hospitalier de Bigorre.

La journée mondiale de la douleur a lieu chaque année en octobre…

La dernière édition a été organisée par le CLUD de Tarbes, nouvellement constitué. Son rôle est d'informer les patients et de sensibiliser les soignants encore et toujours. Il y a 20 -30 ans, il fallait respecter la douleur. Maintenant, on sait qu'il faut d'abord soulager le patient et le soigner après.

Qu'est-ce que le CLUD ?

Le comité de lutte contre la douleur est une instance institutionnelle, jadis obligatoire et maintenant facultative, dans les établissements de santé. Il est constitué de soignants (infirmiers, kinés, médecins…), de représentants administratifs, de cadres de santé et de représentants des usagers. Le CLUD de Lourdes a été créé il y a plus de 10 ans par un anesthésiste réanimateur.

Quel est son rôle ?

Le CLUD doit développer une culture de prise en charge de la douleur, un rôle de pilotage dans l'établissement.

Pouvez-vous intervenir dans le cas où un patient la souhaite avant un examen médical douloureux ?

Le CLUD n'intervient pas directement dans la prise en charge de la douleur. Mais il existe sur le CH de Lourdes, une équipe mobile douleur et soins palliatifs qui intervient sur demande, en cas de difficulté à gérer les douleurs complexes. Il existe des programmes de formations sur l'hôpital sur le thème de la douleur, organisé par le CLUD plusieurs fois par an.

Quid pour les douleurs chroniques ?

Il existe une consultation départementale de prise en charge de la douleur chronique (qui évolue depuis 3 à 6 moins), qui se situe à l'hôpital de l'Ayguerote.

Quelles sont les nouvelles méthodes de prise en charge ?

Le 3e plan douleur (2006-2010) préconise l'utilisation de méthodes non pharmacologiques comme les traitements physiques et les méthodes psycho corporelles ou comportementales (hypnose, relaxation, sophrologie). Nous avons développé l'hypnose depuis 1 an à Lourdes. Et le CLUD de Lourdes est en train de s'orienter vers ce type de formation. Nous avons déjà obtenu la formation de 16 soignants à l'hypnose dans les douleurs induites par les soins. Grâce à APICIL et à notre direction, 18 autres soignants seront formés en septembre prochain.

Existe-t-il des professionnels spécialistes ?

Les spécialistes de la douleur, appelées algologues, sont présents dans presque tous les établissements de santé privés et public. Il y en a deux au CH de Lourdes. Et des consultations existent à l'Ayguerote pour le service public et au sein d'établissements privés.

Comment prendre rendez-vous ?

Comme chez tous les médecins. Une consultation douleur inférieure ou égale à 3 mois existe à Lourdes. Quant aux douleurs chroniques (supérieures ou égales à 4 mois), elles sont prises en charge au CH de Bigorre, sur le site de l'Ayguerote. Au-delà de 3 mois, il y a une composante psychologique de la douleur à prendre en compte.

 

 

 

-------------

http://www.ladepeche.fr/