Benzodiazépines

Dépendance et sevrage

polydrug

Les méfaits des benzodiazépines sont très largement méconnus à la fois du grand public et des professionnels de santé.

L'usage des benzodiazépines peut provoquer l'apparition d'effets secondaires et/ou paradoxaux conduisant souvent à une mauvaise interprétation de l'état de santé du patient, qui implique le maintien d'un traitement inadapté.

Par ailleurs, si cet usage est prolongé, il peut susciter une tolérance de l'organisme ainsi que l'apparition d'une forte dépendance physique. A l'arrêt du traitement, des symptômes de sevrage apparaissent dans un grand nombre de cas, qui sont à nouveau l'objet d'autant de diagnostics erronés pouvant conduire à la reprise du traitement - qui a pourtant déjà signalé son inefficacité, voire sa nocivité.

La durée du syndrome de sevrage aux benzodiazépines est un point particulièrement controversé : en effet, les professionnels de santé ne reconnaissent pas son existence après deux à quatre semaines, tandis que les patients ou ex-patients s'accordent sur la persistence de certains symptômes des mois voire des années après le traitement. L'existence de ce que certains appellent le syndrome prolongé de sevrage aux benzodiazépines (persistance des symptômes après plusieurs mois ou années de sevrage) est pourtant reconnu par la National Health Security (NHS) en Grande-Bretagne qui préconise, pour en limiter la durée, un sevrage lent inspiré des protocoles proposés par le Professeur Heather Ashton.

Le site benzodiazépines : dépendance et sevrage a pour objectif de partager une information trop rare sur le sujet. Les sources en sont essentiellement scientifiques, émanant de médecins de langue anglo-saxonne.

Les principales benzodiazépines :

Alprazolam (Xanax, Apotex)

Bromazépam (Lexomil, Lectopam, Lexotanil)

Clobazam (Urbanyl)

Clonazépam (Rivotril, Klonopin)

Clotiazépam (Clozan, Veratran)

Chlordiazépoxide (Librium, Librax)

Clorazépate (Tranxène, Noctran)

Diazépam (Valium)

Estazolam (Nuctalon)

Flunitrazépam (Narcozep, Rohypnol)

Lorazépam (Témesta, Ativan, Loridem, Sérénase)

Lormétazépam (Noctamide)

Midazolam (Dormicum, Hypnovel)

Nitrazépam (Mogadon, Imeson)

Nordazepam (Nordaz)

Oxazépam (Seresta, Serax)

Prazépam (Démetrin, Lysanxia, Serax)

Témazepam (Restoril, Euhypnos, Levanxol, Planum

Tétrazepam (Mégavix, Myolastan, Panos)

Triazolam (Halcion)

Les substances suivantes ne sont pas des benzodiazépines, mais ont des effets similaires :

Avertissement

Les renseignements donnés sur benzodiazepines.onlc.fr ne sont fournis qu'à titre informatif et dans une situation précise ne constituant qu"une partie de l"information à prendre en compte dans une situation thérapeutique.

L'hébergeur du site ne peut être tenu responsable envers l"usager ou le prescripteur pour toute décision, action et/ou omission qu"il a prises, relatives aux diverses informations contenues dans le site benzodiazepines.onlc.fr

y1pPy3WLWRHHwhw8DqplTBkCXPMQLiZ5u8ESkdokKocVxmYWPgX1fYRIyAYuSWjufMDMapXRWd5TEs

Source