Jambes lourdes le traitement homéopathique complémentaire


Les jambes lourdes traduisent une insuffisance veineuse, maladie que l'on doit traiter en collaboration avec un phlébologue afin de prévenir les complications. En cas d'affection légère, certaines règles d'hygiène et de mode de vie sont à respecter et peuvent être complétées par une approche complémentaire homéopathique.

Des jambes lourdes à l'insuffisance veineuse, en passant par les varices

Lourdeurs dans les jambes, impression de pesanteur, fatigue au niveau des mollets et des chevilles, sont les signes d'une affection appelée jambes lourdes, reflet d'une insuffisance veineuse. Autrement dit, le sang qui descend dans les jambes peine à remonter et tend à stagner. Résultat, particulièrement en fin de journée, les signes s'aggravent et les jambes peuvent aussi être l'objet de crampes, de douleurs, d'impatiences et elles se mettent à gonfler, particulièrement au niveau des chevilles. Enfin, de petites varicosités peuvent apparaître. Le stade suivant est celui des varices

Prévention des jambes lourdes

Quelle que soit la sévérité de l'affection, des mesures préventives doivent être prises :

  • Evitez d'exposer vos jambes à la chaleur (bains très chauds, saunas, exposition au soleil, épilation à la cire, etc.).

  • Evitez les stations debout ou assises prolongées et les activités ou sports qui imposent des piétinements (tennis, basket…).

  • Pratiquez régulièrement une activité physique et sportive (la marche est une excellente activité, tout comme la gymnastique, la natation, le vélo…).

  • Ne portez de talons ni trop hauts ni trop plats.

  • Evitez les vêtements, les bas, les chaussures trop serrées.

  • Surélevez les pieds de votre lit de 10-15 cm.

    Selon l'intensité, il est fortement recommandé de consulter un phlébologue. L'objectif est de prévenir l'aggravation et les complications.

    Parallèlement, et de façon complémentaire, l'homéopathie peut apporter une aide aux jambes lourdes, à choisir selon les manifestations et l'origine de l'affection.

L'homéopathie : une approche complémentaire des jambes lourdes

Aesculus hippocastanum 6 DH : jambes lourdes avec impression de battements, de pesanteur, lourdeurs aggravées au réveil, debout et par la chaleur, améliorées par l'activité physique et les douches froides sur les jambes.

Hamamelis 5 CH : veines des jambes dilatées, douloureuses, sensibles au toucher, aggravées par l'air chaud et humide, les traumatismes qui provoquent facilement des ecchymoses, amélioration par le repos.

Pulsatilla 9 CH : jambes lourdes, marbrées, cellulitiques, froides aux extrémités, chevilles gonflées, lourdeurs aggravées par la chaleur et l'immobilité, améliorée par la douche froide et la marche lente.

Sepia 9 CH : lourdeurs dans les jambes aggravées par la station debout prolongée, améliorées par la danse et la course.

Vipera redi 7 CH : veines des jambes dilatées, lourdeurs améliorées en surélevant les jambes, aggravées par la station debout prolongée et les jambes pendantes.

En cas de crampes : Cuprum metallicum 9 CH, Nux Vomica 9 CH.

En cas d'impatiences : Zincum metallicum 9 CH.

En cas de varicosités : arnica montana 9 CH, Hamamelis 5 CH, Pulsatilla 9 CH, Sepia 9 CH, Thuya occidentalis 7 CH, Vipera redi 7 CH.


Source
Dr Bernard Chemouny, ' Le guide de l'homéopathie ', Editions Odile Jacob.