Le père d'Elise crée une association pour retrouver sa fille

Elise enlèvement

Sans nouvelles de sa fille Elise, enlevée le 20 mars dernier à Arles, Jean-Michel André a décidé de créer une association baptisée «Aidelise» pour la retrouver «le plus vite possible». «Avec les amis de toujours et ceux qui se sont manifestés après le 20 mars, dont Me Victor Gioia qui me représente, nous avons fondé une association qui s'appelle Aidelise», a expliqué M.

André, lors d'une conférence de presse organisée au cabinet de son avocat à Marseille. «Il faut aider les efforts de toutes les polices et aussi les efforts diplomatiques qui sont en cours», a insisté M. André.

«C'est un appel à l'aide, au secours»

Le père souhaite également par le biais de son association aider à «trouver une solution plus globale à tous ces drames d'enfants franco-russes». «On espère que quand on aura mis au point un prototype, ça servira à d'autres situations en Europe, et ailleurs, dans le monde», a-t-il souligné, précisant qu'un site internet allait être ouvert. «Les pouvoirs publics sont mobilisés, mais ça ne suffit pas, il faut en appeler à l'opinion publique, ce que nous faisons aujourd'hui», a déclaré Me Gioia, ajoutant: «c'est un appel à l'aide, au secours».

Selon une source au ministère russe de l'Intérieur citée il y a une semaine par l'agence Interfax, la fillette et sa mère se trouvent en Russie, mais leur localisation exacte risque de prendre du temps.

Elise, trois ans et demi, a été enlevée à Arles par deux hommes et une femme, alors qu'elle revenait de l'école avec son père qui a été violemment frappé. Ce dernier accuse la mère, une ressortissante russe, Irina Belenkaya, dont il est séparé depuis 2007, d'être l'auteur du rapt, le couple se déchirant pour la garde de la petite fille.

Source

Audio/Vidéo

Enlèvement d'Elise: le père crée une association

--------------

Votez pour ce site au Weborama

MON LIVRE D'OR