10 ans, et déjà divorcée


Nojoud - 10 ans divorcée
par republiquedemain

Nojoud, une petite Yéménite de 10 ans qui a obtenu le divorce après avoir été mariée de force.

Témoignage. Son histoire révolte. On admire son courage.

Nojoud a dix ans. Du moins à ce qu'elle croit. Dans son pays, le Yémen, à la campagne, les naissances ne sont pas enregistrées et l'état-civil demeure approximatif. Nojoud est une enfant menue, un petit bout de nana au regard brun, à l'aise dans son jean, son tee-shirt à la mode occidentale et ses baskets. Imaginez-la en CM2 dans une de nos écoles. Nojoud est en France, à l'invitation de son éditeur, Michel Lafon, pour présenter le récit de sa courte vie à la fois pleine de douleurs et extraordinaire.

Violée et frappée chaque nuit

L'an passé, elle a été mariée par sa famille, violée et frappée chaque nuit pendant deux mois par un mari de vingt ans plus âgé qu'elle. à tout ce monde, par la force de sa seule volonté, elle a imposé son divorce. Elle a raconté cette triste histoire à la journaliste Delphine Minoui, qui lui a fidèlement prété sa plume. De la marque au fer rouge dans sa chair qu'est ce mariage, Nojoud ne veut plus parler. Le mot « mariage » lui fait horreur et elle affirme à la lueur de sa triste expérience qu'elle ne sera « jamais plus une femme mariée ».

S'étant enfuie de chez elle sur les conseils d'une parente pour gagner le tribunal sans savoir ce qu'il était, elle a eu la chance de tomber sur des juges et une avocate progressistes qui la protégèrent, instruisirent son cas, le médiatisèrent pour qu'il fasse école et la sauvèrent. De son passage devant la cour qui lui a rendu sa liberté, Nojoud garde un sentiment de honte. « Les flashes crépitaient. Tout le monde allait savoir que j'étais Nojoud, la divorcée ». Sa soudaine célébrité lui pèse. Tout en elle aspire à un retour à la normalité, à l'anonymat.

Elle a aimé ses rencontres avec Rama Yade, Nadine Morano et Fadéla Amara. Les trois secrétaires d'Etat lui ont proposé de s'installer en France et d'y poursuivre ses études. Avec ce sens aigu de ce qui est bon pour elle et qui la caractérise, Nojoud a refusé. Son pays, sa famille, ses frères et sœurs lui manquent. Elle en a besoin. Elle veut « retrouver son école pour devenir avocate et aider les gens qui en ont besoin ». Delphine Minoui lui a abandonné ses droits d'auteurqui serviront à payer ses études. Sa médiatisation protège Nojoud des lois tribales de son pays qui mettent en avant « l'honneur » et priment souvent sur la loi nationale. La pauvreté conduit les familles à marier les filles très jeunes. On peut dans les campagnes rencontrer des mères de douze ans.

Moi Nojoud, 10 ans, divorcée

«Moi, Nojoud, 10 ans, divorcée»,Michel Lafon, 220 pages.

* Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur
Ce livre est l'histoire vraie d'une petite Yéménite qui a osé défier l'archaïsme des traditions de son pays en demandant le divorce. Et en l'obtenant ! Une première dans ce pays du sud de la péninsule arabique, où plus de la moitié des filles sont mariées avant d'avoir dix-huit ans. Son courage a été largement salué par la presse internationale et son parcours a ému le monde entier. Passée du statut de victime anonyme à celui d'héroïne, elle raconte aujourd'hui son histoire. Pour briser le silence. Pour encourager les autres petites filles de son âge à ne pas tomber dans le même piège qu'elle.

Biographie de l'auteur
Ce témoignage inédit est coécrit par Delphine Minoui. Grand reporter, spécialiste du Moyen-Orient, elle a couvert pour le compte de grands médias francophones les événements qui ont marqué cette région au cours de ces douze dernières années. En 2006, elle a reçu le prix Albert Londres pour une série de reportages en Iran et en Irak.

* Détails sur le produit

  • Broché
  • Editeur : Michel Lafon (22 janvier 2009)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2749909767
  • ISBN-13: 978-2749909769
  • Moyenne des commentaires client : 

Prix : 17,10 EUR  LIVRAISON GRATUITE