Thérapie naturelle - Se soigner par les plantes

Si la thérapie naturelle est aujourd'hui en vogue, se soigner grâce aux plantes n'est pas un concept nouveau.

Comment réagiriez-vous si votre médecin vous prescrivait un cataplasme pour traiter une congestion? Et si celui-ci vous remettait un mélange de feuilles et d'écorce pour votre fièvre? Et, au lieu d'une ordonnance, il vous remettait du thé pour votre toux?

Dans la nature, les animaux font appel à leur instinct pour se guérir et se nourrissent d'herbes quand ils sont malades. Les chimpanzés et les bonobos mâchent une herbe appelée racine de guimauve
lorsqu'ils ont des maux d'estomac. Cela indique peut-être la plus ancienne forme de médecine par les plantes.

Avant l'apparition des pharmacies de quartier, la médecine par les plantes était déjà pratique courante. Chaque pays conformément à sa culture a pratiqué la médecine par les plantes, sous diverses formes. La relation entre les plantes vivantes, les médicaments et la guérison remonte au tout début de la médecine elle-même, datant de 3700 avant J.-C. Les égyptiens furent les initiateurs de la médecine par les plantes, suivis par les Chinois, les Grecs et les Romains.

Lorsque la majorité des colons furent privés de médecins et de soins médicaux, la médecine populaire fut alors à l'honneur. Bien que de nouveaux et meilleurs traitements furent disponibles, les colons continuèrent de s'attacher à des remèdes traditionnels. Nombre de ces remèdes ont survécu au XXe siècle et font partie aujourd'hui encore des traitements utilisés dans des zones reculées du globe.

Les premiers colons partageaient une croyance selon laquelle plus la concoction était désagréable, plus elle était efficace. Certains de ces remèdes sont utilisés aujourd'hui dans des médicaments qui ont été brevetés, telle que l'écorce de cerisier sauvage destinée à combattre la toux.

Beaucoup de plantes fournissent les ingrédients de base utilisés dans la préparation de médicaments et remèdes.

  • L'écorce et les feuilles de saule blanc et noir préparées en infusion permettaient d'abaisser la fièvre (le saule fabrique de l'acide salicylique présent dans l'aspirine).
  • Les feuilles et brindilles de cèdre rouge bouillies étaient inhalées pour soigner la bronchite.
  • Le Sassafras, la ballote, et la menthe pouliot sont brassées dans les thés et utilisés pour traiter la toux et les refroidissements.
  • Le pin blanc était utilisé pour guérir des blessures et des plaies.
  • La poudre d'écorce de la pruche était utilisée pour arrêter les saignement des coupures.
  • Les tanins de l'écorce de la pruche étaient utilisés pour guérir les brûlures.
  • La résine de Rhododendron était utilisé pour traiter les rhumatismes.
  • Les aiguilles de pin étaient utilisées pour soulager le mal de dents.

Les Cataplasmes ont également été tenus en haute estime. Les cataplasmes à la farine de moutarde étaient employés pour soigner la congestion. Un cataplasme contenant du jimson weed et de l'achillée était mis sur les plaies pour éviter les infections.

Au début du 19ème siècle l'analyse chimique s'est developpée, restant alors à la disposition des scientifiques. Ils ont commencé à modifier et extraire les principes actifs des plantes. Plus tard, les chimistes ont fabriqué leurs propres versions de composés végétaux. Cela a commencé par une transition de matières premières à base d'herbes vers des produits pharmaceutiques de synthèse. Au fil du temps, avec les produits pharmaceutiques de plus en plus populaires, l'utilisation de médicaments à base de plantes a diminué. Aujourd'hui, 25% de l'ensemble de nos médicaments proviennent de substances chimiques mises au point à base de substances naturelles.

Il existe des remèdes naturels pour combattre de nombreuses affections telles que l'acné, l'eczéma, l'arthrite rhumatoïde, l'asthme, le rhume des foins, la fatigue chronique, les migraines. Bien d'autres cas de maladies graves ont recours à des alternatives naturelles.

  • Le TDAH (le Trouble Défcit de l'attention et hyperactivité) peut être traité avec des plantes telles que le ginkgo biloba, la scutellaria, la camomille, la lobélie et l'aubépine.
  • L'anxiété peut être traitée avec des plantes comme le fenouil, le houblon, le motherwort (plante canadienne) et des huiles essentielles à base de lavande, de bois de santal et de bergamote.
  • La dépression peut être traitée avec des remèdes naturels, tels que des gélules de St. John's Wort et de Ginkgo Biloba.

L'Aloe Vera est une plante aux multiples vertus. Elle peut être utilisée pour la guérison des brûlures, des engelures, des coups de soleil, la cicatrisation des plaies, le psoriasis, les allergies et réactions cutanées. Son utilisation par voie orale a également des effets bénéfiques dans le traitement de la constipation, du diabète, des ulcères, ainsi que pour la maladie de Crohn.

En raison de la complexité caractérisant les médicaments à base de plantes, de par les différentes combinaisons de produits chimiques et les principes actifs qui s'y attachent, vous pourriez avoir des résultats inattendus ou indésirabes lorsqu'ils sont associés avec des médicaments traditionnels. Il est extrêmement important de connaître les interactions possibles des plantes que vous ingérez. Par conséquent, il est préférable d'utiliser des préparations à base de plantes en faisant appel à des professionnels qualifiés. (homéopathe, naturopathe,...)

La recherche continue de mettre avant la valeur des plantes médicinales dans le traitement et la prévention des maladies, la phytothérapie est de plus en plus reconnue par le consensus général. Cependant, le potentiel curatif de milliers de plantes, en particulier celui des zones reculées du monde est loin d'être prouvé et souffre d'une absence de documentation. Les possibilités restent alors infinies.

Source